Sandra Castro-Mühlbauer – Portrait d'artistes

Sandra Castro-Mühlbauer – Portrait d'artistes

**Scroll down for original english interview**

Sandra Castro-Mühlbauer et son école de ballet Tutu Deluxe seront à la Placette pour une deuxième fois cette été lors de notre journée Bouquins & Opéra du 19 août. Nous avons eu la chance de lui poser quelques questions sur elle, son art et son impressionnant parcours. Nous vous présentons ci-bas ses réponses pour vous permettre de la découvrir par vous-même.

Sandra Castro-Mühlbauer
Crédit : Ilia Khodos

Depuis combien de temps faites-vous du ballet?

J’ai commencé l’école de ballet à l’âge de 9 ans.

Pourquoi avez-vous choisi cette forme d’expression plus que d’autres?

Dès le début, le ballet me fascinait plus que toute autre chose. J’ai aussi fait du chant et de la peinture, mais le ballet a été la chose spéciale qui a vraiment attiré mon attention. D’une certaine manière, j’ai l’impression que c’est mon destin.

Quels sont vos prochains projets professionnels?

Oh ! Ne m’en parle pas ! J’ai trop de projets! Je vais simplement mentionner le plus important: mon école de danse TUTU DELUXE. Mon mari Diego et moi, avons ouverts l’école seulement en février 2017, vous pouvez probablement imaginer que ce projet est très demandant et consommateur d’énergie, mais dans un sens très positif et passionnant bien sûr! Enseigner aux danseurs de la relève est une grande responsabilité. Je suis aussi en train de chorégraphier et de travailler pour un beau et grand projet, mais je ne veux pas en parler tout de suite, c’est encore trop tôt! Après avoir donné naissance à mes deux filles, l’un de mes objectifs est aussi de danser à nouveau – après tout, il n’y a rien de plus beau que d’exécuter sur scène.

Performance de Lalala Humansteps créé par Edouard Lock
Crédit : Nikolay Krusser

Y a-t-il des aspects remarquables dans votre carrière que nous devrions connaître?

J’ai gradué du conservatoire de Vienne à l’âge de 16 ans et j’ai pu me joindre au Ballet de l’Opéra national de Vienne en tant que membre de Corps de ballet. Deux ans plus tard, je suis devenue soliste à l’opéra slovaque de Bratislava où j’ai dansé tous les rôles dont je rêvais interpréter, comme le cygne blanc et noir dans le ballet du Lac des Cygnes, Gamzatti dans La Bajadera et Myrta dans Giselle. Après 4 ans dans cette merveilleuse troupe, je voulais explorer davantage le monde de la danse, je suis donc devenue une showgirl au célèbre cabaret Lido de Paris. C’était tellement amusant, très chic et élégant – je ne voulais pas partir, mais je cherchais encore plus de défis et j’ai quitté pour participer à une compétition de ballet aux États-Unis. Eduard Lock, qui cherchait des danseurs à cette époque, m’a trouvée là-bas et m’a engagée pour sa nouvelle création Lalala Humans Steps à Montréal. Je suis ici depuis cela.

Lequel de vos accomplissements vous rend la plus fière?

Je suis devenu soliste au jeune âge de 18 ans.

Comment décririez-vous votre art et votre style?

J’adore vraiment le ballet classique – surtout la méthode russe Vaganova. Mais je suis très polyvalente. J’aime aussi beaucoup la danse contemporaine et la danse jazz.

Quelles sont les réactions que votre art produit chez les spectateurs?

C’est une question difficile à répondre. Le public m’aime – ça a toujours été comme ça, mais comme je l’ai dit … très difficile à répondre … Je pense que le public peut voir combien je suis passionnée par la danse – que ce soit du ballet, de la danse contemporaine ou autre style. Ils ressentent mon obsession pour la danse.

Quel rôle joue le ballet dans votre vie?

Après ma famille, le ballet est la chose la plus importante dans ma vie.

Pour plus d’information sur l’école de danse Tutu Deluxe, cliquez ici!

ou

Pour en savoir plus sur notre évènement du 19 août “Bouquins & Opéra”, cliquez ici!

*Original english interview*

How long have you been doing ballet?

I started to go to ballet school when I was 9 years old.

Why did you choose this form of expression over others?

Ballet just fascinated me right from the start – more than anything else. I also sang and painted, but ballet was the special thing that really caught my attention. Somehow it’s my destiny I think.

What are some notable aspects of your career path we need to know about?

I graduated at age 16 at the conservatory of Vienna and joined the Vienna State Opera Ballet as a Corps de ballet member. 2 years later I became soloist at the Slovak Opera house in Bratislava where I danced all my dream roles, such as the white and black swan in Swan Lake, Gamzatti in La Bajadera and Myrta in Giselle. After 4 years in this wonderful company I wanted to explore more of the dance world – I became a showgirl at the famous cabaret Lido de Paris. It was so much fun, very fancy and classy – I almost didn’t want to leave, but then I was looking for more challenge and went to a ballet competition in the USA. Eduard Lock, who was looking for dancers at that time found me there and hired me for his new creation for Lalala Humans Steps in Montreal. Since then I am in here.

What are your next professional projects?

Oh, I have too many plans! Don’t even get me started! But I will just mention the most important one: My dance school TUTU DELUXE – We, my husband Diego and me, opened only in February 2017 – so you can probably imagine that this project is very challenging and energy consuming – in a good and passionate way of course! Teaching the dancers of the new generation is a big responsability. I am also choreographing and working on a big and beautiful project, but I don’t want to talk about it yet – it’s too early in the making! After giving birth to my two daughters one of my goals is also to dance again – afterall there is nothing more beautiful than to perform on stage.

Which of your accomplishments are you most proud of?

That I became soloist at only 18 years old.

How would you describe your art and your style?

I really love classical ballet – especially the russian Vaganova technique. But I am very versatile and I also like contemporary and jazz dance a lot.

What reactions does your art produce in the spectators?

This is a difficult question to answer. The audience likes me – it was always like that, but as I said….very difficult to answer…I think the audience can see how passionate I am about dance – no matter, if ballet, contemporary, or anything else. They feel my obsession about dance.

What role does ballet play in your life?

After my family, ballet is the most important thing in my life.