Pokémon Go pour les nuls!

Pokémon Go pour les nuls!

La frénésie Pokémon Go a déferlé sur Montréal comme nulle autre application auparavant. Plus populaire encore que Tinder ou LinkedIn, le célèbre jeu a rendu accros des milliers de gens sur l’île. Ces derniers accourent dans tous les sens; marchant d’un Pokéstop à l’autre, d’une arène à l’autre, suivant les traces des pokémons les plus rares…

Plusieurs se rendent même sur des sites historiques ou alors empruntent des chemins inusités, ce qui les conduit évidemment à découvrir une foule d’endroits nouveaux. Le tout crée donc un achalandage certain dans les commerces et les points stratégiques des différents arrondissements de Montréal. Et si certains s’en plaignent, d’autres au contraire profitent de la vague pour attirer cette clientèle jeune et dynamique que composent les exploitants du jeu!

Pour les néophytes, l’intérêt véritable de Pokémon Go réside en son système de réalité augmentée qui permet aux pokémons de se manifester dans l’environnement immédiat des joueurs. Ces derniers les repèrent entre autres choses grâce à la carte interactive intégrée à l’application mobile. Tout pour comblés les fans de longue date de Pokémon (rappelons que la franchise japonaise a vu le jour en 1995, soit il y a plus de 20 ans)!

Bref, depuis la sortie de Pokémon Go au Canada, les médias sociaux s’enflamment. Les joueurs ne cessent de publier des captures d’écran d’eux attrapant des pokémons dans les lieux les plus inhabituels qui soient. Plusieurs journaux ont d’ailleurs relevé le phénomène et il semble que la plupart d’entre eux souligne la place centrale de l’arrondissement Côte-des-Neiges dans la chasse aux pokémons.

 

Le journal de Montréal, Métro, L’œil régional, Narcity, TVA nouvelles, et plus encore ont déjà rapporté que l’Oratoire Saint-Joseph et ses environs étaient une véritable mine de pokémons rares, dont le célèbre Dragonite!

Néanmoins, si les responsables de l’entretien extérieur du site touristique s’inquiètent des dégâts éventuels que pourraient occasionner l’affluence de ces nouveaux « fidèles », Danielle Decelles, des communications de l’Oratoire Saint-Joseph, nous a confié qu’elle s’en faisait davantage pour les autres visiteurs.

Puisque si certains se déplacent à l’Oratoire Saint-Joseph afin poursuivre leur quête de devenir le meilleur dresseur de pokémons, la plupart des visiteurs sont des touristes plutôt en quête de quiétude. Rappelons qu’il s’agit d’un sanctuaire, d’un lieu de recueillement pour les croyants venus des quatre coins du monde et que troubler le calme d’un tel endroit demeure foncièrement nuisible pour le tourisme du quartier.

Jusqu’à présent, tout semble toutefois se dérouler pour le mieux à l’Oratoire Saint-Joseph. Espérons que les choses se maintiennent ainsi dans l’avenir!

Et vous, avez-vous succombé à la folie Pokémon Go? Quel est votre endroit préféré à Côte-des-Neiges pour chasser les pokémons? Commentez notre publication, nous voulons vous entendre!